PalmSource '99

Cet article a été publié dans le numéro 4 (décembre 1999) du magazine Team Palmtops.
Il est reproduit avec l'aimable autorisation de Posse Press.

 

L'édition 1999 de la conférence des développeurs Palm, PalmSource, devrait rester dans les annales comme un excellent millésime. Du 19 au 22 octobre, plus de 2000 participants, originaires de 30 pays, se sont réunis à Santa Clara au coeur de la Silicon Valley en Californie.

Son ambiance est probablement l'un des points forts de PalmSource : elle se caractérise par la facilité à établir des contacts (faire du networking, comme on dit là-bas) et par l'état d'esprit d'ouverture résolument adopté par les acteurs du monde Palm. C'est ainsi qu'au détour d'un couloir nous avons pu sans difficulté aucune discuter avec Donna Dubinsky, co-fondatrice de Palm Computing puis de Handspring, ou parler de l'avenir de HackMaster avec son auteur, Ed Keyes, ou encore apprendre de la bouche même de C.E. Stuart Dewar, le papa de Datebk3, que la version 4 de son rejeton n'est pratiquement pas plus volumineuse que la précédente, en dépit d'une multitude de nouvelles fonctionnalités.

L'état de "l'économie Palm"

En 1998, la part de marché de PalmOS était de 73% aux Etats-Unis et de 67,6% dans le reste du monde (source IDC - mai 1999). Les accords de licence autour de la Plateforme Palm Computing continuent à se multiplier : Franklin-Covey, Handspring (Visor), IBM (Workpad), Nokia, Qualcomm (pdQ), Symbol (SPT), TRG (TRGpro) sont d'ores et déjà sur la liste des licenciés. D'autres accords sont attendus prochainement.

Notons également l'annonce de l'adaptation de PalmOS à un noyau de type Epoc, qui ouvre de larges perspectives sur la convergence entre les assistants personnels et la téléphonie mobile. A cet égard, Palm Computing se déclare "agnostique" et ne prend pas position entre l'intégration complète voix + données + mobilité (exemple : pdQ de Qualcomm) et le maintien d'équipements distincts.

La communauté des développeurs Palm ne cesse de s'accroître, avec déjà 23000 développeurs enregistrés. Le rythme d'augmentation observé ces derniers mois était de 550 à 700 par semaine.

Enfin, plus de 4000 applications et 500 équipements d'extension ou de complément sont recensés à ce jour.

PalmOS 3.5, in color

Alors que PalmOS 3.3 était tout juste publié, PalmOS 3.5 nous a été dévoilé.

Parmi ses principales caractéristiques :

Outils de développement

Dans ce domaine, les bonnes nouvelles ne manquent pas.

Tout d'abord, la version 6 de CodeWarrior pour PalmOS est disponible. On y trouve notamment une pré-version Windows du PalmDebugger, qui facilite le débogage de bas niveau (assembleur !), que ce soit avec l'émulateur ou directement avec un Palm, par l'intermédiaire du port série.

De plus, Handspring a fait un premier pas en publiant un SDK basé sur GCC (donc gratuit) mais un peu mieux packagé que GCC-0.5.0.

Enfin, Palm Computing a officiellement décidé de supporter les outils gratuits. Un ingénieur est maintenant dédié à leur évolution et nous aurons bientôt un SDK GCC sensiblement moins "bricolé" que celui dont nous disposions jusqu'à présent.

Produits

Le Visor de Handspring est une machine très semblable au Palm "classique", mais moins coûteuse, plus rapide et conçue pour recevoir des modules d'extension. De nombreux modules sont attendus, de la simple cartouche de mémoire flash à la caméra vidéo, en passant par une extension BlueTooth. Cette machine vise résolument le marché grand public et son concepteur, Jeff Hawkins (par ailleurs inventeur du Palm), ne cache pas une certaine parenté avec la GameBoy, mais dans un registre plus sérieux.

Le TRGpro de TRG a l'apparence d'un Palm IIIx, mais on constate en y regardant de plus près qu'il est équipé d'un connecteur CompactFlash. En fait, en dépit des apparences, la machine a été reconçue de font en comble.

Le clavier Stowaway se révèle quant à lui une petite merveille de mécanique et de miniaturisation. Replié, il n'est ni plus gros ni plus lourd qu'un baladeur. Ouvert, c'est un vrai clavier, aussi confortable que celui d'un ordinateur portable. Il sera vendu aux alentours de 99$.

Enfin, la vraie star de PalmSource '99 était probablement le Palm VII. Il était partout, de nombreux développeurs profitant de la boutique du salon pour s'équiper. Associant un Palm et un radio-modem, le Palm VII permet l'accès instantané à des services en ligne. Cependant, à la différence de ce qu'on peut observer avec les équipements WAP, le confort d'utilisation est réel, grâce notamment à la grande rapidité des applications, au grand écran et à l'utilisation du stylet.

Denis Faivre - palmprog@ablivio.com.

Copyright © 1999-2000 - Denis Faivre et Posse Press.
Tous droits réservés.